Accueil > S'engager > Aidants

Agir pour les aidants : Le plan gouvernemental de mobilisation et de soutien


Engagement tenu pour le gouvernement qui avait annoncé sa volonté de soutenir les proches aidants, notamment lors de la consultation citoyenne «Grand âge et autonomie», d'octobre à décembre 2018. Le premier ministre, Edouard Philippe, a dévoilé mercredi 23 octobre la stratégie de mobilisation et de soutien pour les aidants 2020-2022.


 

« C’est en prenant appui sur les témoignages des aidants eux-mêmes et les associations qui les représentent, souvent relayés par des parlementaires engagés, que nous avons construit les ambitions de la stratégie "Agir pour les aidants"»  a indiqué M.Philippe.

 

Ainsi pour la première fois, une stratégie nationale de soutien aux aidants, avec des priorités, des mesures et des financements va très prochainement être mise en œuvre.

 

Des priorités

Six priorités sont définies dans la stratégie du gouvernement : 

 

Ces priorités se déclinent en mesures, afin de concrétiser leur mise en œuvre.

 

Des mesures pour répondre aux priorités


Dix sept mesures ont été énoncées, assorties d'un échéancier de réalisation et de financements. Certaines mesures sont totalement nouvelles, d'autres viendront améliorer, amplifier ou assouplir l'existant.

Parmi les mesures phares du plan, on retiendra notamment :

Pour rompre l'isolement :

  • La mise en place d’un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants, avec comme objectif d'assurer un premier niveau d’information, et de les orienter vers des interlocuteurs de proximité. (Mise en œuvre : dès 2020)

 

  • Un dispositif « Je réponds aux aidants», appuyé sur une plateforme numérique et un réseau de lieux d'accueil labellisés. (Mise en œuvre : dès 2020)

 

  • Des actions de formation/accompagnement des aidants sur les territoires, avec un objectif d'accompagnement de 450 000 aidants d'ici 2022.

 

Pour de nouveaux droits sociaux 

  • L'indemnisation du congé de proche aidant, alignée sur l'allocation de présence parentale (43 € pour une personne vivant en couple, 52 € pour une personne seule).

* Le congé de proche aidant indemnisé concernera tous les salariés, privés ou publics, sans condition d'ancienneté, ainsi que tous les travailleurs indépendants et les chômeurs indemnisés. Sa durée maximale sera de trois mois pour l'ensemble de la carrière, qui pourront être pris de faction fractionnée.

* Mise en œuvre : octobre 2020

 

Pour mieux concilier vie professionnelle et rôle d'aidant 

 

Pour accroître et diversifier les solutions de répit

  • Un plan sur trois ans (2020/2022), assorti d'un financement complémentaire de 105 M€, afin d'augmenter les places disponibles dans les accueils temporaires, accueil de jour, plateformes de répit...

 

  • En outre, le plan retient la perspective de généraliser en 2022 le dispositif actuellement expérimental du relayage à domicile.

 

Pour agir au niveau de la santé des proches aidants

  • Une volonté particulièrement intéressante : celle d'instaurer un «réflexe proche aidant» chez les professionnels de santé.

* Cela passera, notamment  par la formation initiale des professionnels de santé dès 2020, mais aussi par la formation continue.

 

  • Une innovation qui marque un saut qualitatif dans la reconnaissance du proche aidant par le système de santé : l'indication du rôle de proche aidant dans le dossier médical partagé.

Cette disposition a en outre l'avantage, en cas de maladie de l'aidant, de créer un réflexe auprès des professionnels de santé : celui de se préoccuper du devenir du proche aidé.

* Mise en œuvre : 2020

 

Pour épauler les jeunes aidants 

  • Une sensibilisation des enseignants aux problèmes spécifiques des jeunes aidants, avec une première expérimentation en 2020 en Ile de France et Occitanie.

 

  • Un aménagement des rythmes d'étude pour les étudiants aidants dès fin 2019.

 

En conclusion, on peut dire qu'il s'agit d'un plan qui a pris la mesure de la complexité de la question des proches aidants, et de l'urgence pour notre société de les soutenir... de nous soutenir car nous sommes, avons été ou serons un jour tous proches aidants. 


Lire l'intégralité du dossier de presse «Agir pour les aidants»

Lire la vidéo de présentation du plan par M. Edouard Philippe


 ARTICLE N° 28 2/2 Octobre 2019 La Maison des Aidants / ANPERE

Imprimer
En partenariat avec :

La Maison des Aidants® : «Accepter d'être aider pour mieux aider son proche»


La Maison des Aidants® est un centre ressource pour l’ensemble des Aidants de proche prenant ou souhaitant prendre en charge un proche dépendant.L'association La Maison des Aidants® accompagne les aidants, autour d'un projet participatif et indépendant. Depuis dix ans notre approche globale de l'accompagnement des aidants (coaching, formations, ligne d'écoute, orientation, valorisation des témoignages, etc.) a inspiré la structuration de nombreuses associations sur tout le territoire français. Il n’existe pas une solution mais des solutions d’accompagnement des Aidants et c’est cet ensemble qui concoure à l’amélioration de leur situation.           


Le site internet : www.lamaisondesaidants.com


Un site participatif et collaboratif pour les Aidants familiaux:

  • « Boîte à outils de l'Aidant » et « L'Aidant face à » riche d'informations et de conseils pour les soutenir, en tâchant d'embrasser toutes les problématiques qui traversent la vie des Aidants,
  • ouvert sur l'Europe et le monde : la condition des Aidants et des politiques en leur faveur au-delà de nos frontières peut fournir des sources d'inspiration et de réflexion au plan national,
  • « Billet d'humeur » et « Dossiers-débat » permettent aux Aidants de s'exprimer directement et de choisir les thèmes qui les concernent.

Le service Allô-Aidants


Allô-Aidants propose aux Aidants des séances de coaching téléphonique pour les aider à gérer une situation difficile. L’aidant noue avec un interlocuteur professionnel une relation de confiance.


La formation


Un besoin largement exprimé par les aidants.

L’Aidant engage tout ou partie de sa vie dans un rôle auquel il n’est pas préparé. Il en résulte très souvent des situations de fragilité où l’équilibre précaire risque de se rompre à tout moment.

La Maison des Aidants® propose des formations en entreprise, auprès des aidants, auprès des professionnels qui interviennent à domicile.

 La dynamique du « Faire avec les Aidants » conduit l’action de La Maison des Aidants®.


 

Pascal JANNOT : Président fondateur de La Maison des Aidants®

 

 

La précarité des aidants, thème de la Journée Nationale des Aidants 2019

Article précédent

La précarité des aidants, thème de la Journée Nationale des Aidants 2019

Entrée en Ehpad : la phase délicate de l'adaptation

Article suivant

Entrée en Ehpad : la phase délicate de l'adaptation