Même si sondage après sondage, on ne cesse de nous souligner l’attrait des Français pour le bricolage, bon nombre d’entre eux n’hésitent pas à reporter au lendemain leurs travaux. Et si les bricoleurs-jobbeurs venaient à la rescousse ? 


La France serait-elle un pays de bricoleurs ? Il semblerait bien que oui puisque 88 % (1) de la population déclare être adepte du marteau.

Cependant, rien n’est perdu pour les bricoleurs-jobbeurs ! Car un Français sur deux affirme être habitué à remettre ses travaux à plus tard, rapporte une étude (2) dévoilée le 31 mai 2016.

Et force est de constater que ce sont surtout les hommes qui souffrent de procrastination : 52 % d’entre eux, contre 48 % de femmes.


57 % de bricoleurs-procrastinateurs en Ile-de-France


Quelles sont les tâches qui sont le plus remises au lendemain ? Au top du classement, on trouve à égalité la peinture d’une pièce et des petites tâches comme le changement d’un joint qui remportent respectivement 31 % des suffrages.

Et selon votre lieu de résidence, vous avez encore plus de chance de capter cette clientèle.

Eh oui, en Ile-de-France, ils sont fortement présents : on y compte 57 % de bricoleurs-procrastinateurs. Un chiffre qui reste élevé dans les régions Nord-Est  et  Nord-Ouest avec 53 % et 50 % des sondés.


(1) Etude Ipsos – Brico Pro (septembre 2014)

(2) Etude SuperMano et Yougov réalisée en ligne les 25 et 26 mai 2016, auprès de 1.002 personnes âgée de 18 ans et plus