Dans une étude publiée fin 2017*, l’expert en web marketing des plus de 50 ans, Digital Baby Boomer, met en évidence que les seniors sont loin d’être à la traîne sur l’utilisation d’Internet. Dans leur grande majorité, ils sont bien équipés et disent en retirer de nombreux bienfaits.



Des seniors multi-supports

Les grandes tendances sont là : parmi les plus de 50 ans interrogés, 7 sur 10 ont à la fois un smartphone et un ordinateur, et 4 sur 10 ont même une tablette en plus !

87% d’entre eux disent surfer plusieurs fois par jour sur Internet et ils sont 4 sur 10 à envisager y consacrer plus de temps dans les 5 années à venir.

Le directeur de Digital Baby Boomer n’hésite pas à parler d’un véritable « eldorado » concernant le potentiel d’activité et de services à développer sur le web pour répondre aux attentes de cette silver generation.

 

Une activité en ligne qui se diversifie

Sur Internet, les seniors ne se contentent plus d’échanger des courriels, même si cette activité est citée par la moitié d’entre eux.Pour beaucoup, Internet facilite la vie quotidienne : 45% y réalisent leurs opérations bancaires, et 55% fait ses courses en ligne plus d’une fois par mois.Les seniors surfent aussi pour accomplir des formalités administratives (70%), préparer un voyage ou des activités de loisirs (58%), se renseigner sur les transports avant un déplacement (46%). Ils sont de plus en plus nombreux à rechercher des informations fiscales ou juridiques, concernant les droits de succession ou la défiscalisation par exemple.

 

De nombreux bienfaits à la clé

Outre le gain de temps et la commodité, c’est toute la sociabilité des seniors qui se trouve améliorée par le fait d’être bien connectés. 70% déclarent avoir un compte Facebook pour entretenir un lien régulier avec leurs proches et garder un œil ouvert sur le monde.Certains vont plus loin : 8% disent être inscrits sur des sites de rencontres, un pourcentage qui ne faiblit pas, même après 75 ans ! Et en cas de baisse de revenus, ils sont également nombreux à dire qu’ils pourraient utiliser la toile pour se trouver une source de revenus d’appoint : 42% l’ont déjà fait.

*Cette étude reprend les résultats d’un sondage réalisé par YouGov, sur un panel représentatif de la population française de 1003 personnes de plus de 50 ans en octobre 2017.