Dans nos précédents articles, nous avons évoqué les services à la personne, ainsi que les innovations dans ces services. Ce troisième article conclura ce thème en vous proposant un tour d'horizon des principales figures professionnelles intervenant au domicile, et que, en tant qu'aidants, vous pouvez être amenés à côtoyer.



Des profils professionnels diversifiés

Les métiers de l'aide à la personne sont nombreux. Certains sont exercés en établissements, d'autres au domicile. Des qualifications variées correspondent à la diversité des besoins qui traversent ce secteur. 

Les enseignes de services à la personne s'attachent à développer la qualification de leurs salariés. Très fortement féminisé, le secteur évolue cependant, et certaines qualifications sont de plus en plus mixtes.

Il est intéressant pour les aidants de connaître les compétences des professionnels qui peuvent à domicile apporter aide et assistance à leur proche âgé ou handicapé.



L'aide à la personne dans son environnement

L'employé(e) de ménage à domicile

Souvent appelée aide ménagère, il-elle effectue les tâches d'entretien courant de la maison : dépoussiérage, lavage des sols, entretien des sanitaires, de la cuisine, traitement du linge...

Il-elle effectue ces tâches en tenant compte des souhaits, des habitudes ou des goûts de la personne qu'elle aide.

 

L'agent d'entretien, de petits travaux et de jardins

De profil polyvalent, il-elle assure au domicile des travaux de courte durée, qui se différencient en cela de ceux d'un artisan spécialisé. Changer une ampoule, un joint, poser une tringle, monter un meuble, nettoyer une terrasse ou le jardin.. font partie des services qu'il-elle peut assurer.

 

L'auxiliaire de vie sociale

Formé(e) à la connaissance de la personne, l'auxiliaire de vie a une mission de soutien à l'autonomie. Il-elle aide la personne âgée, malade ou handicapée à effectuer les actes de la vie quotidienne, sans faire à sa place, afin de solliciter son autonomie.

A l'écoute de la personne fragilisée, l'auxiliaire de vie l'encourage  et lui (re)donne confiance dans ses capacités.

Il-elle aide aussi aux soins d'hygiène, aux transferts, lever/coucher, etc.

 

L'ergothérapeute

Dans le cadre du domicile, son rôle est de préconiser des aménagements, des gestes ou postures, le recours à des services...  pour permettre à la personne âgée ou handicapée de vivre chez elle en sécurité et en confort.

Lorsqu'il-elle est rattaché(e) à une structure hospitalière, l'ergothérapeute peut intervenir pour préparer le retour au domicile.

De même, les organismes qui financent l'adaptation du logement peuvent mandater un(e) ergothérapeute au domicile pour définir les besoins.

Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou maladies apparentées (Sclérose en plaques, Parkinson...) peuvent bénéficier, sur prescription médicale, de séances d'ergothérapie, mais aussi de psychomotricité, en s'adressant à l'ESA (Équipe Spécialisée Alzheimer)



Les soins d'hygiène et de santé

L'nfirmier(e)

Rattaché(e) à un SSIAD (Service de soins infirmiers à domicile), ou exerçant en libéral, les soins  réalisés à domicile par ce professionnel de santé sont prescrits par le médecin et pris en charge par la sécurité sociale.

Les SPASAD (Services polyvalents d'aide et de soins à domicile) qui associent services d'aide à domicile et services de soins infirmiers tendent à se développer, mais n'existent pas encore sur tout le territoire.

 

L'aide soignant(e)

Contrairement à l'infirmier(e), l'aide soignant(e) ne peut pas exercer sa profession dans un cadre libéral.

S'il est bien connu en milieu hospitalier, ce profil professionnel est également très présent au domicile,

Ce professionnel peut en effet dispenser des soins liés à l'hygiène du corps, aux fonctions d'élimination,  observer et mesurer les paramètres vitaux, assurer l'hygiène de l'environnement... tout en ayant la capacité à observer l'état psychologique ou physique de la personne et à signaler le cas échéant des problèmes. 

Sa formation lui permet d'apporter également un soutien moral appréciable pour les personnes fragilisées. 

 

L'assistant de soins en gérontologie

Ce(tte) professionnel(le) a suivi une formation spécifique pour accompagner les personnes âgées souffrant notamment de la maladie d'Alzheimer ou maladies apparentées.

Il-elle intervient pour stimuler les capacités sociales et cognitives de la personne, et l'aide à rester en lien avec son environnement.

Rattaché(e) à une équipe, en particulier les équipes spécialisées Alzheimer, il-elle a aussi un rôle important de soutien aux proches aidants.



Pour approfondir :


 ARTICLE N° 19 LMA / ANPERE